LES BASES PHYSIO. DE L’EXERCICE MUSCULAIRE

LES BASES PHYSIO. DE L’EXERCICE MUSCULAIRE

large

Les Bases physio de l’exercice musulaire sont decrites dans le lien ci après : Bases Physio de l’exercice musculaire

En voici l’introducion:

Le joueur de tennis ou le lutteur réalise une multitude d’actions individuelles ou combinées que l’on peut résumer comme suit : il court, il frappe, il plaque, il pousse, il immobilise. L’ensemble de ces gestes mobilise l’organisme dans sa totalité et de façon différenciée. Dans chaque pratique physique, l’athlète accompli une performance motrice ou sportive. Il réalise celle-ci en utilisant, d’une part, de l’énergie pour créer la force nécessaire à la mise en mouvement du corps, d’autre part, des informations pour produire un travail en cohérence avec son environnement.

Ces deux éléments (l’énergie et les informations) sont des ressources pour l’organisme du sportif, mais d’autres facteurs interviennent aussi :

Il faut différencier :

  • Les différentes qualités de l’athlète  Les qualités Morphologiques : Taille, poids, largeur des épaules, du bassin, des segments, etc.
  • Les qualités Biologiques : la capacité vitale, le% de graisse, la consommation maximale d’oxygène, la répartition des fibres musculaires. 
  • Les qualités Physiques : deux groupes répertoriés
    • Les qualités conditionnelles qui font appel à, la fourniture, la mise en jeu et la resynthèse de l’énergie musculaire nécessaire au fonctionnement de l’organisme (les potentiels aérobie et anaérobie)
    • Les qualités Neuromusculaires de coordination qui font appel à la coordination, au guidage et à la régulation des gestes (force, souplesse, adresse, habileté motrice). 
  • Les qualités technico- tactiques en rapport avec la culture de la discipline pratiquée. 
  • Les qualités morales et psychologiques : elles sont les éléments indivisibles de la performance car situées dans la tête des pratiquants. La personnalité, le niveau de connaissances générales, la motivation, la volonté, la résistance au stress, l’acceptation de la douleur, le désir de réussite. 
  • L’entrainement : les différents principes d’entrainement, les objectifs, les tests, la planification à court et long terme. 
  • Les facteurs favorisant la performance : l’alimentation, la fatigue, les conditions matérielles, l’échauffement, le suivi médical, l’insertion sociale. 
  • L’environnement : Le cadre de vie, les conditions de vie, le niveau de connaissance scientifique de l’entraîneur, le contexte de prestation (altitude, niveau de la mer, importance médiatique)
  • La gestion : c’est l’organisation par l’entraîneur de toutes les composantes de la performance, dans leurs inter-relations et en harmonie. Ce travail repose sur une analyse globale de l’entraîneur dans une relation privilégiée avec l’athlète, c’est la relation entraîneur- entraîné.

La performance du sportif est donc le produit d’une multitude de facteurs.

Ensemble, partageons plus que le vélo